Aide pour une prise en charge médicale optimale

Prise en charge médicale de la fibromyalgieLa prise en charge par les professionnels de santé

La fibromyalgie est prise en charge par les rhumatologues mais aussi parfois des neurologues. Le diagnostic peut être posé aussi par un médecin de médecine interne.

Pour la prise en charge de la douleur le malade peut consulter un Centre Anti-Douleur (CAD).

Annuaire des structures d’études et de traitement de la douleur chronique

Cliquez sur le lien mais vous pouvez aussi appeler le 0820 220 200, téléphone de FibromyalgieSOS ; les bénévoles vous donneront plus d’indications..

 

Médecine interne

La médecine interne est la plus complète des spécialités médicales. Dépassant le cadre de la médecine d’organe, elle s’intéresse au diagnostic et à la prise en charge globale des patients. Les médecins internistes sont les spécialistes :

  • des démarches diagnostiques difficiles, pour préciser la cause d’une altération de l’état général, d’une fatigue chronique, d’une fièvre prolongée, de douleurs diffuses ou atypiques, de symptômes cliniques inexpliqués, d’anomalies biologiques évocatrices d’une maladie inflammatoire, infectieuse, immunologique, cancéreuse, vasculaire, de surcharge, ou génétique.
  • de la prise en charge des maladies générales, systémiques ou poly viscérales, d’origine ou de nature immunitaire ou inflammatoire, ou infectieuse, ou métabolique, ou cancéreuse, ou génétique (notamment les maladies rares et maladies orphelines parvenues ou découvertes à l’âge adulte).

Les internistes exercent le plus souvent à l’Hôpital (CHU ou Centres Hospitaliers Généraux) et plus rarement dans certaines Cliniques privées, ou en ville en tant que consultants.

Les CAD (Centre Anti-Douleur)

Les CAD sont de plus en plus nombreux dans les centres hospitaliers.
Nous tenons à disposition un fichier des CAD que nous mettons à jour régulièrement.

Consultez « le CAD en pratique »


Accès Dossier médical

Conformément à la loi du 4 Mars 2002, vous pouvez obtenir votre dossier médical

Consultez la loi du 4 mars 2002 – droit des malades
.

Consultez la loi du 4 mars 2002 abrégée


  • Loi sur les droits des malades et sur la qualité du système de santé
    Journal officiel – 4 mars 2002

Vous trouverez, ci-dessous, des informations concernant l’obtention de votre dossier médical, conformément à la Loi du 4 mars 2002. Seules les grandes lignes sont présentées ci-dessous. Si vous avez besoin de précisions, nous vous invitons à consulter la loi auprès de votre Préfecture.

I. Comment avoir connaissance de son dossier médical :

La demande doit être adressée au détenteur du dossier, à qui il incombe de s’assurer de l’identité du demandeur (par exemple Directeur de l’Hôpital, de la Clinique…) :

II. Modes de prise de connaissance du dossier :

Le demandeur peut :

  • soit consulter les informations sur place, avec éventuellement remise de copies ;
  • soit s’en faire envoyer copie, les frais de délivrance étant à sa charge.

III. Délais réglementaires :

La loi a prévu des délais réglementaires pour la communication des informations : 48 heures au plus tôt et huit jours au plus tard après la date de réception de la demande, le délai étant porté à deux mois pour les informations datant de plus de 5 ans, ou lorsque la commission départementale des hospitalisations psychiatriques est saisie.IV : Liste des documents que l’on peut obtenir : (à chacun de voir ceux qui lui sont nécessaires).

1) Pour les consultations externes, l’accueil aux urgences ou durant un séjour hospitalier :

  • la lettre du médecin à l’origine de la consultation ou de l’admission ;
  • les motifs d’hospitalisation ;
  • la recherche d’antécédents et de facteurs de risque ;
  • les conclusions de l’évaluation clinique initiale ;
  • le type de prise en charge prévu et les prescriptions établies
  • les informations relatives à la prise en charge en cours d’hospitalisation (l’état clinique, les soins reçus, les examens para cliniques, notamment d’imagerie) ;
  • les informations sur la démarche médicale ;
  • le dossier d’anesthésie ;
  • le compte rendu opératoire ;
  • le consentement écrit du patient (lorsqu’il est requis par voie légale ou réglementaire) ;
  • la mention des actes transfusionnels, et, le cas échéant, la copie de la fiche d’incident transfusionnel ;
  • le dossier de soins infirmiers ;
  • les informations relatives aux soins dispensés par les autres professionnels de santé ;
  • les correspondances échangées entre professionnels de santé…

2) à la fin d’un séjour hospitalier :

  • le compte-rendu d’hospitalisation et la lettre rédigée à l’occasion de la sortie ;
  • la prescription de sortie et les doubles d’ordonnance de sortie ;
  • les modalités de sortie (domicile, autres) ;
  • la fiche de liaison infirmière.

(Source : Le Monde – 23-24 avril 2002)

.

Prise en charge CPAM / ALD 31

Certaines personnes n’ont pas de mutuelle et/ou ne peuvent faire l’avance des frais ; il est possible, sous certaines conditions, de demander auprès de la CPAM la prise en charge de la pathologie en ALD

Consultez la page « Prise en charge administrative »

.

Créé le 19 août 2011 à 11:06 . Dernière modification le 5 juillet 2017 à 6:11